Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Ciné- Pacific Rim : Uprising (Steven S. DeKnight-2018) ***

27 Mars 2018 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Pacific Rim, #Séances Ciné, #Guillermo Del Toro

Pacific Rim_Uprising_FR Final

Pacific Rim_Uprising_FR Final

Pacific Rim 2 de Steven S. DeKnight avec John Boyega, Scott Eastwood, Cailee Spaeny, Jing Tian, Charlie Day, Adria Arjona, Burn Gorman et Rinko Kikuchi

 

Etats-Unis-1h51

 

Dix ans après la fin de la guerre et la fermeture de la brèche, une entreprise japonaise veut équiper les Jaegers de drones rendant les pilotes obsolètes, Jake Pentecost, le fils de Stacker Pentecost est engagé pour former de jeunes recrus au cas où les Kaijus reviendraient.

 

Cette suite du Pacific Rim de Guillermo Del Toro a été sauvée in extremis avec le premier film qui n'avait pas fait le score escompté au box office, mais ce sont les bons chiffres en Chine qui ont permis l'existence de ce film ci. Guillermo Del Toro occupé ailleurs, c'est Steven S. De Knight, showrunner sur les séries Spartacus et Daredevil qu fut choisi avec l'aval du réalisateur mexicain.

 

Pacific Rim : Uprising est très différent du premier opus, il faut quand même dire que l'histoire part un peu dans tous les sens, ils ont gardé visiblement des idées de Del Toro pour construire un scénario un peu foutraque.

 

Il ne faut pas s'attendre à voir des tonnes de Kaiju qui apparaîtront juste pour la bataille finale, entre temps, on assiste donc à une sorte de sous Transformers où un Jaeger non officiel sème la pagaille ce qui vaut des combats entre robots plutôt réussis. Ce n'est que pour l'affrontement final que les monstres referont surface et l'intrigue qui s'accélère suite à une révélation inattendue sur l'identité du méchant qui ne sera pas celui qu'on croit.

 

Pour le casting, John Boyega (ici co-producteur) fait le job, de même Scott Easwtood, la jeune Cailee Spaeny n'est pas trop énervante et est la bonne découverte du film. Pour faire le lien avec le précédent, on retrouve Rinko Kikuchi qui ne fait malheureusement que passer et sera vite éliminée sans en dire trop, mais surtout nos deux scientifiques un brin fêlés reviennent et assurent le show dont l'un d'eux se révélera un élément inattendu crucial pour la suite.

 

Si l'histoire est un joyeux bazar en revanche, DeKnight assure pour les scènes d'actions, le combat avec les robots et la bataille finale contre les Kaijus qui se forment par la suite en une seule créature sont réussis, filmés de jour et on en a pour notre argent. Enfin, le tout  se termine par une scène qui, à l'instar d'Independence Day Resurgence annonce une suite qui semble mal partie vu son démarrage au box office.

 

Bref, différent du Del Toro, avec une histoire qui n'est pas le point fort ponctué de dialogues pas très subtils, Pacific Rim : Uprising fait cependant son boulot avec des effets spéciaux et de l'action bien foutus, n'est pas le ratage dit partout, mais reste quand même inférieur à son aîné.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article