Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Ciné - La Chute du Président (Ric Roman Waugh - 2019) **** -12

4 Septembre 2019 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Séances Ciné

La chute du President_FR Final

La chute du President_FR Final

Mike Banning 3ème de Ric Roman Waugh avec Gerard Butler, Danny Huston, Nick Nolte, Tim Blake Nelson, Piper Perabo, Morgan Freeman, Jada Pinkett Smith, Michael Landes

 

Etats-Unis-2h01

 

Mike Banning le garde du corps du Président américain est accusé d'avoir tenté de l'assassiner, arrêté, il s'évade et va tout faire pour prouver son innocence.

 

Qui l'eut cru ? que les aventures de Mike Banning allait devenir une trilogie ? Après La chute de la Maison-Blanche (dont on préférera le pendant d'Emmerich White House Down) et le juste fréquentable La chute de Londres, cette fois-ci, c'est lui, l'ange gardien du Président qui est la cible, c'est pourquoi le titre US, Angel Has Fallen et cent fois plus fidèle que celui hexagonal.

 

Comme pour les deux premiers, on a affaire ici à un cinéma d'action bourrin un peu disparu qui semble revenir des années 90, c'est le pas très connu Ric Roman Waugh (Infiltré avec Dwayne Johnson) qui a été convoqué pour le mettre en scène du côté de la Bulgarie, pour amoindrir les coups ce qui explique des effets  spéciaux inégaux.

 

Ceci étant dit et malgré un début qui fait peur où l'on se croit dans un jeu vidéo où du sous Michael Bay, cela s'arrange pas mal par la suite. Il y'a énormément d'action bien foutue, notamment l'attaque des drones et toute la dernière partie à l'hôpital est extrêmement spectaculaire mais aussi très, très violent ce qui justifie amplement son interdiction aux moins de 12 ans, étonnant à l'époque actuelle.

 

Gérard Butler fait son jeu habituel accompagné de Morgan Freeman qui, vingt ans après Deep Impact est de nouveau le Président noir des USA, Piper Perabo remplace Radha Mitchell. Danny Huston fait un salopard encore plus dark que d'habitude. A noter quand même un rôle assez émouvant pour Nick Nolte en père du héros traumatisé par la guerre du Vietnam.

 

Certes, côté scénario, c'est très balisé et prévisible, on devine d'avance qui est le grand manitou qui donne les ordres est le point faible d'un nouvel opus certes bourrin, mais par sa violence assez forte et ses scènes d'action spectaculaires assure le divertissement. On aimerait voir une suite ? L'avenir nous le dira.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article