Ciné - Spider-Man : Homecoming (Jon Watts-2017) ****

Publié le 15 Juillet 2017

Spider Man Homecoming

Spider Man Homecoming

 

 

 

 

 

Spider-Man... 6  de Jon Watts avec Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr, Jon Favreau, Zendaya, Marisa Tomei, Jacob Batalon, Laura Harrier, Donald Glover et Martin Starr et Gwyneth Paltrow

 

Etats-Unis-2h14 

 

 

Après ses spectaculaires débuts pour affronter Captain America, Peter Parker espère que Happy et Tony Stark vont toujours l'appeler pour une prochaine mission, en attendant ils rend service aux gens sous le costume de Spider-Man. Mais la vente sur le marché d'armes aliens lui fait penser que de nouveau dangereux bandits sont en ville.

 

Deuxième reboot en pas moins de cinq ans de l'homme araignée, c'est suite à l'accueil quasi glacial des "geeks" sur Amazing Spider-Man 2 que Sony/Columbia a décidé de repartir de zéro (nous ne connaîtrons donc jamais la fin de la précédente série) et de s'associer avec Marvel pour inclure le héros dans le fameux MCU et c'est une réussite.

 

Après s'être brillamment introduit dans Civil War, Peter Parker a du mal à gérer sa nouvelle identité de super héros, d'autant que Tony Stark semble le délaisser, il entreprend donc son éducation de homme araignée tout seul non sans quelques maladresses. C'est le thème de ce nouveau film qui, il faut bien le dire, s'introduit correctement dans l'univers Marvel et devient un épisode quasi post Civil War. Captain America est devenu un proscrit, le monde à changé et il y'a de nombreux clins d'yeux au fameux MCU.

 

Même le méchant joué par un excellent et très sobre Keaton est un peu dans la même objective. Cela dit Spider-Man Homecoming est d'abord très amusant, le film est vif et rythmé et la musique sautillante de Michael Giacchino n'y est pas pour rien. On assiste donc aux débuts encore maladroits de Spider-Man joué par un génial Tom Holland qui a une pêche d'enfer qu'il communique à travers l'écran, c'était un bon choix pour ce rôle.

 

A ses côté, tous ses copains sont vraiment sympas à commencer par son acolyte et son groupe de classe du lycée, il ne faut pas oublier non plus Marisa Tomei en une Tante May plus jeune bienvenue. Tony Stark fait quelques apparitions, mais loin d'être envahissantes, on retrouve avec plaisir Happy toujours joué par Jon Favreau.

 

Comme il faut une histoire, on introduit donc le fameux Vautour joué par un Michael Keaton très sobre, juste ce qu'il faut . L'arrivée du Vautour nous donne trois scènes d'action spectaculaires, dont une à l'obélisque de Washington idéale pour la 3D, le ferry et le combat final valent aussi le coup d'oeil.

 

La fin laisse libre bien sûr à une suite avec une dernière séquence dans la nouvelle antre des Avengers qui marque le retour surprise d'un personnage sympathique qui fait plaisir.

 

Vif, drôle, entraînant, mené par un excellent Tom Holland, Spider-Man Homecoming est une réussite de plus pour Marvel, on regrettera peut être de ne plus voir l'homme araignée voler de gratte ciel en gratte ciel, mais quelques part, c'est tant mieux et tant pis si la formule du studio semble décevoir de plus en plus, mais je le répète, Kevin Feige a su construire un univers cohérent qui s'affirme de film en film.

 

Prochaines étapes, Thor : Ragnarok et surtout l'énorme Infinity War qui promet d'être un très, très grand spectacle.

 

A noter, comme souvent ne pas partir dès le générique final, mais pas de scène post générique exceptionnelle.

Repost 0
Commenter cet article