Ciné-13 Hours (Michael Bay-2015) **** -12

Publié le 3 Avril 2016

13 Hours_Affiche 1

13 Hours_Affiche 1

Guerre de Michael Bay avec John Krasinski, James Badge Dale, Max Martini, Pablo Schreiber, David Denman, Alexia Barlier

 

Etats-Unis-2h24

 

Histoire vraie. En 2012 en Libye, une antenne de la CIA censée ne pas se trouver sur place est assiégée par des assaillants supérieurs en nombre suite à un coup d'état sur une ambassade, les soldats US sur place vont résister pendant 13 heures en attendant les secours.

 

En charge de la franchise Transformers depuis 2007, Bay se permet quelques incartades vu le succès de la série entre deux épisodes pour signer des projets plus personnels. Après un No Pain No Gain pas vraiment convaincant, vulgaire, violent et grossier qui nous rappelait les pires heures d'un Bad Boys II de sinistre mémoire, il effectue un virage à 90 ° et tourne ici son meilleur film depuis quasiment The Island.

 

Après un temps d'exposition pour présenter les personnages, Bay nous plonge au coeur de l'action avec l'attaque de l'ambassade, on s'y croirait presque, c'est tendu, spectaculaire et sans aucun temps mort, sauf que là le cinéaste filme la vraie guerre et non pas une fictive avec des robots.

 

Puis vient le siège de l'annexe de la CIA où c'est à peu près le même topo, le réalisateur nous donne des combats très réalistes mais aussi lisibles, sa caméra s'est considérablement calmée, il se permet même de longs passages dialogués bien fichus avec des personnages attachants joués par des acteurs méconnus (sans doute pour ne pas gonfler le budget) habitués aux seconds rôles, sans oublier la jolie française Alexia Barlier vue dans quelques séries télé hexagonales.

 

De tout cela sort donc un film tendu, spectaculaire sans temps mort avec une véritable immersion que nous propose le réalisateur, mais sans ses travers habituels et c'est ce qui nous surprend le plus, 13 Hours en plus malgré sa durée passe très vite et on a pas le temps de souffler. On pourra peut être pointer certains partis pris qui seront critiqués, la vue d'un drapeau américain déchiré dans la scène finale, mais pas plus.

 

Avec 13 Hours, Michael Bay change véritablement son fusil d'épaule et nous surprend plus qu'agréablement, on peut regretter que le film ait juste remplit son office au box office américain, en attendant peut être une troisième tentative du réalisateur après avoir repris les rennes d'un dernier Transformers.

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné, #Michael Bay

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article