Ciné-Or Noir (JJ Annaud) *** -10

Publié le 1 Décembre 2011

 

Or Noir Affiche

 

 

 

Aventures de Jean-Jacques Annaud avec Tahar Rahim, Mark Strong, Antonio Banderas, Freida Pinto

 

France-Italie-Qatar-2h10

 

Au Qatar dans les années 30, la découverte de pétrole par des américains dans le Corridor Jaune ravive la querelle de deux chefs arabes respectés. Un jeune homme fils de l'un et élevé par l'autre pour adoucir le conflit va se retrouver en son milieu.

 

Grand retour de JJ Annaud après le gros flop de Sa Majesté Minor (film pas vraiment pas raté, mais qui n'est pas allé aussi loin que ce voulait le réalisateur), Annaud revient avec ce film aux grandes fresques épiques qui ont fait sa réputation et le bilan est quand même un peu mitigé.

 

Disons le tout net, le film se laisse voir, l'histoire est intéressante et Annaud nous livre de nombreuses scènes épiques dont il a le secret. Côté acteurs, Antonio Banderas n'a jamais été aussi bien en Prince Musulman, Mark Strong également. Comme tous films sur le désert qui se respecte il renferme de très belles images et la reconstitution est plutôt réussie.

 

Cependant, le film est quand même bourré d'incohérences, le personnage de Rahim devient le chef des tribus un peu trop rapidement, j'ai d'ailleurs trouvé l'acteur assez fade par rapport à ses illustres collègues, de plus, l'histoire met quand même un moment à démarrer, devient confuse par moment et on ne peut pas s'empêcher de trouver le temps long. Et Freida Pinto omniprésente ces derniers temps (La planète des singes, Les Immortels) est quand même très transparente.

 

Tout cela ne fait pas de Or Noir la grande aventure annoncée, malgré les moyens mis en oeuvre qui se voient sur l'écran, le film ne réconciliera sûrement pas Annaud et les critiques qui ont toujours descendu ses films.

 

Ceci étant dit si Or Noir n'est certainement pas le meilleur film d'Annaud, il vaut quand même le coup d'oeil, le cinéaste a le mérite de nous proposer une grande aventure à l'ancienne qui n'est pas celle que l'on espérait tout à fait mais il ne faut pas faire non plus le difficile. Il faudrait maintenant que le cinéaste trouve un vrai sujet du temps de Stalingrad ou du Nom de la Rose à sa mesure, on l'espère bientôt.

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné

Repost 0
Commenter cet article