Ciné-Logan (James Mangold-2017) **** -12

Publié le 5 Mars 2017

Logan_Affiche 2

Logan_Affiche 2

Wolverine 3 de James Mangold avec Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen, Eriq La Salle, Boyd Holbrook, Richard E. Grant, Stephen Merchant et Elisabeth Rodriguez

 

Etats-Unis-2h15

 

En 2029, la quasi totalité des mutants ont disparus de la planète, Logan malade essaie de survivre avec le professeur Xavier atteint de dégénérescence du cerveau provoquant des crises qui a tué pas mal de monde dont les derniers mutants. Un jour, il se voit confier une jeune fille fabriquée comme lui.

 

Dix-sept ans après le premier X-Men tourné en 2000 par Bryan Singer et trois trilogies plus tard, voici donc ce très attendu Logan qui clôt de manière crépusculaire et étonnante la célèbre franchise.

 

Sorte de western quasi apocalyptique, les larges extraits de L'homme des vallées perdues (Shane en VO) film mythique des années 50 vus dans une chambre d'hôtel n'y est pas fortuit, Logan étonne aussi par sa violence et son côté sombre, désespéré et osé, le succès indéniable de Deadpool est passé par là pour le ton du film.

 

Logan est donc un X-Men atypique avec pas beaucoup d'effets spéciaux, sauf dans son dernier acte où l'on retrouve de jeunes mutants aux pouvoirs connus. Il peint aussi un futur sombre dont on ne verra que quelques avancées, des camions et des moissonneuses se conduisant automatiquement.

 

Logan donc se voit confier une jeune fille créer génétiquement ainsi que d'autres enfants qui va lui donner du fil à retordre et jouée par une excellente Dafne Keen muette pendant une grande partie du métrage. Au milieu de tout ça une pause dans une famille fermière constitue un des meilleurs moments (qui n'est pas sans rappeler la scène d'Avengers 2) pour se terminer beaucoup plus tragiquement.

 

Le film est donc effectivement très violent avec décapitation à la clé et fin étonnante et brutale de personnages connus avec aussi quelques surprises sans en dire trop. Le dernier acte retrouve le ton et l'esprit des X-Men pour se terminer de la façon attendue clôturant donc de manière surprenante et rare à Hollywood la célèbre franchise.

 

Logan est donc une réussite assez osée pour la Fox, qui plaît et dont on préférera ce traitement plutôt que celui d'un certain Deadpool. Voilà, dix-sept ans d'X-Men se termine, ça fait quelque chose, même si certains spin off sont déjà prévus et envisagés et si ça se termine mal pour les personnages, plutôt bien pour les spectateurs.

Repost 0
Commenter cet article