Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Deux James Bond avec Timothy Dalton

25 Octobre 2015 , Rédigé par Sid280 Publié dans #James Bond, #Films-Saga Cultes

Tuer n'est pas jouer

Tuer n'est pas jouer

Tuer n'est pas jouer **** -  de John Glen avec Timothy Dalton, Maryam D'Abo, Jeroen Krabbé, Desmond Llewelyn, Joe Don Baker, John Rhys-Davies, Art Malik, Robert Brown, Caroline Bliss

 

Grande-Bretagne-(1987-2h05)

 

En faisant passer à l'Ouest un agent du KGB, James Bond tombe dans une machination faîte de trafic d'armes et diamants volés.

 

Premier donc, changement d'acteur en dix ans de Roger Moore, un changement qui était un petit événement à l'époque. Pierce Brosnan fortement pressenti ne pût se désister de la série Remington Steele à laquelle il était sous contrat, ce fut donc Timothy Dalton qui fut choisit.

 

Accusé, un peu à tort d'avoir faillit couler la franchise au cinéma, l'acteur s'en sort bien dans un registre plus proche de Daniel Craig que de Roger Moore et dans des aventures qui ne déméritent pas sachant qu'à l'origine, les producteurs voulaient déjà faire un reboot/préquel des péripéties de l'agent secret.

 

L'histoire centrale est un peu complexe, mais les nombreux rebondissements sont là pour nous divertir et y parviennent sans peine, jusqu'à une deuxième partie très spectaculaire flirtant du côté de Lawrence d'Arabie et consorts.

 

Maryam d'Abo s'en sort bien en James Bond Girl, à noter l'absence de Loïs Maxwell qui après 25 ans de bons et loyaux services a raccroché remplacée ici par l'obscure Caroline Bliss qui reprendra son rôle dans l'opus suivant. Bref, un bon crû en somme.

 

Permis de Tuer

Permis de Tuer

Permis de tuer **** - de John Glen avec Timothy Dalton, Robert Davi, Desmond Llewelyn, Carey Lowell, Robert Davi, Talisa Soto, David Hedison, Anthony Starke, Caroline Bliss, Robert Brown et Benicio Del Toro

 

Grande-Bretagne-(1989-2h15)

 

Quand le meilleur ami de James Bond Felix Leiter se fait mutiler par un requin et sa femme abattue le jour de leur mariage, James Bond décide faire cavalier seul pour se venger.

 

C'est le film qui traîne aussi la réputation d'avoir faillit faire couler la franchise au cinéma. Premier scénario original non adapté d'un roman, Permis de tuer se voit doter d'un ton plus sombre avec un Bond dans la même veine et des situations assez osées pour ce genre de films.

 

Heureusement, Permis de tuer par ces partis pris intéressants sort du lot, le jeu de Timothy Dalton et Robert Davi qui compose l'un des méchants les plus réussis de la franchise rendent le tout très divertissant sans oublier les James Bond Girls de service la superbe Carey Lowell et Talisa Soto.

 

La dernière partie très spectaculaire mérite le détour avec poursuites en camions citernes vaut à lui seul le déplacement. A noter aussi que Desmond Llewelyn toujours dans le rôle de Q est le film où il est le plus présent et l'un des premiers rôles de Benicio Del Toro en homme de main mafieux.

 

Malheureusement, le trajet de l'histoire déplût pas mal aux fans d'origine ce qui fait que Permis de tuer devint  un des plus gros échecs de la saga et l'agent secret s'absenta des écrans pendant plus de six ans, un record. Un film qui est à réhabiliter.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article