Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Critique-I, Frankenstein (Stuart Beattie-2013) **** -10

5 Juillet 2014 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Rattrapage

Critique-I, Frankenstein (Stuart Beattie-2013)  ****  -10

Frankenstein Volume II de Stuart Beattie avec Aaron Eckhart, Bill Nighy, Miranda Otto, Yvonne Catterfield et Jai Courtney

 

Etats-Unis/Australie-1h32

 

La créature de Frankenstein après s'être vengée de son maître est convoité par le chef des démons qui veut se l'approprier pour réveiller toute une armée de morts possédés par ses troupes, protégée par les gargouilles, la créature préfère s'éloigner un temps avant de revenir à notre époque toujours en guerre.

 

I, Frankenstein est un projet un peu maudit qui partait perdant dès le départ. Plusieurs fois repoussé, avec des bandes annonces qui n'ont pas convaincus grand monde et un flop au box office, le film se traîne une très mauvaise réputation une fois de plus injustifiée.

 

Certes, on n'est pas devant le grand film qu'il auraît pût être entre les mains d'un réalisateur expérimenté et d'un gros studio, on sent  d'inévitables coupes, le rythme est trop rapide et le métrage dure 1h20 sans générique, mais tel quel le résultat est plutôt honnête.

 

D'abord un démenti qui a la vie dure, dans l'histoire, c'est le docteur qui s'appelle Frankenstein  et non le monstre qui n'a pas de nom, ici il se fait appeler Adam (référence biblique oblige). Le film peut être vu comme une sorte de suite au roman de Mary Shelley qui se passe de nos jours, le cinéaste parvient à instaurer une ambiance sombre dès le départ que ne viendront pas contredire une ville très sale et indeterminée où se passe l'action, ça été tourné à Melbourne.

 

Aaron Eckhart est convaincant dans le rôle du monstre et demeure assez sobre, après avoir été le chef des vampires dans les Underworld, Bill Nighy campe un chef de démon convaincant, on dirait que ces rôles lui va comme un gant, Miranda Otto en patronne des anges s'en sort bien, la ravissante Yvonne Catterfield a un personnage un peu ingrat.

 

Doublé d'un scénario pas inédit mais assez original, I, Frankenstein vaut pas ses effets spéciaux assez novateurs, notamment sur la représentations des gargouilles qui est très réussie et des nombreuses scènes d'action dont la finale vraiment spectaculaire, on en a pour notre argent.

 

Non, si vous aimez le genre, le film ne mérite pas le traitement qu'il subit depuis sa sortie, on sent une production cahotique et pas un gros studio derrière, mais le résultat demeure divertissant et les amateurs d'effets spéciaux et de fantastique seront servis avec une fin qui appelle des suites qui ne verront sans doute jamais le jour vu l'échec du métrage en salles.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article