Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Critique-Star Trek III : A la recherche de Spock (Leonard Nimoy-1984) ****

1 Juin 2013 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Films-Saga Cultes, #Star Trek

Critique-Star Trek III : A la recherche de Spock (Leonard Nimoy-1984) ****

Science Fiction de Leonard Nimoy avec William Shatner, De Forest Kelley, James Doohan, Walter Koenig, George Takei, Nichelle Nichols, Mark Lenard, Christopher Lloyd, Merrit Butrick, Robin Givens et Leonard Nimoy

 

Etats-Unis-1h45

 

Kirk s'aperçoit que Spock avant de mourir à donner son esprit à McCoy, tandis que sur Genesis, le corps de Spock se régénére, Kirk y voit la possibilité de ramener à la vie son ami mais au détriment de sa carrière et de beaucoup d'autre choses.

 

La mort inattendue de Spock à la fin de Star Trek II avait surpris plus d'un fan de la franchise et Leonard Nimoy avait juré (sans doute) que l'on n'y reprendrait plus dans son rôle culte, mais désireux depuis longtemps de passer à la réalisation, le producteur Harve Bennett, scénariste également de ce troisième opus lui proposa de faire ses premières armes sur Star Trek il accepta.

 

Les scénaristes avaient laissés un indice à la fin de Star Trek II sur un possible retour de Spock et l'exploite à fond ici, ce troisième opus fait suite directe du précédent avec un bref résumé au début.

 

L'intrigue de Génésis un peu en retrait dans le précédent volet prend tout son sens pour une troisième aventure surprenante et très sombre où Kirk n'hésite pas à sacrifier sa carrière pour sauver son ami. L'ombre de la mort et de la vieillesse plane donc sur A la recherche de Spock ponctué de morceaux d'anthologies comme la destruction finale de l'Enterprise (voué de toute façon à la casse) et qui demeure un des grands moments de la franchise toute séries et films confondus et la fin de Génésis où Nimoy réalise de très réussis moments très spectaculaires pour l'époque jusqu'à une mystérieuse célébration sur Vulcain qui doit beaucoup à la partition très enjouée de James Horner sans parler par la mort inattendue d'un des personnages secondaires que je vous laisse découvrir.

 

Leonard Nimoy ne démérite donc pas pour sa première réalisation en offrant un 3ème volet étonnant qui demeure le plus sombre de la franchise avec l'équipe d'origine et qui est incontestablement à ne pas manquer notamment pour comprendre les films suivants qui (chose rare à l'époque) forme une sortie de trilogie avec le 2ème et 4ème film.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Arte diffuse les 6 premiers films + Premier Contact en ce moment, ça me permet de les revoir et d'en faire la critique.
Répondre
D
J'avais bien aimé à sa sortie, mais cela fait un bail que je ne l'ai vu ! Par contre, je suis tombé sur La colère de Khan sur la TNT il y a quelques jours. Toujours aussi sympa !
Répondre