Critique-Le Seigneur des Anneaux-Les deux tours (Peter Jackson-2002) ***** -10

Publié le 16 Août 2013

Critique-Le Seigneur des Anneaux-Les deux tours (Peter Jackson-2002) *****  -10

Fantastique de Peter Jackson avec Elijah Wood, Viggo Mortensen, Orlando Bloom, Ian McKellen, John Rhys-Davies, Bernard Hill, Miranda Otto, David Wenham, Karl Urban, Brad Dourif, Christopher Lee, Sean Astin, Billy Boyd, Dominic Monaghan, Hugo Weaving, Liv Tyler, Andy Serkis et Cate Blanchett  et Sean Bean & John Noble (Uniquement version longue)

 

Etats-Unis/Nouvell-Zelande-Version Longue-3h50

 

La communauté s'est séparée, Sam et Frodon partent vers le Mordor et y rencontre Gollum qui va leur servir de guide, Aragorn, Legolas et Gimli partent à la poursuite de Merry et Pipiin enlevés par les Orques, ceux-ci parviennent à s'échapper et deviennent les alliés des Ents, arbres de la forêt, pendant ce temps la guerre gronde.

 

Cette deuxième partie du Seigneur des Anneaux était très attendue après le triomphe du premier film et tient toutes ses promesses.

 

On entre ici dans le domaine de la guerre avec toutes les batailles attendues du livre retranscrite fidèlement, de plus par un montage judicieux, Jackson passe d'un groupe à l'autre d'une façon égale et sans faire perdre le fil aux spectateurs. De nouveaux personnages font leur apparition comme Théoden Roi du Rohan, sa fille Eowyn les arbres Ent conçus d'une manière réaliste et assez inédite et bien sûr Gollum qui est le point central de l'histoire et qui est vite devenu le premier personnage en performance Capture de l'histoire du cinéma. "Doublé" par Andy Serkis, sa dualité a fait date et demeure relativement culte.

Mais le film culmine bien évidemment avec la dernière partie qui voit la fameuse et époustouflante bataille du Gouffre de Helm et l'armée des Ents qui marche sur Isengard tout cela sont de grands moments pour finir sur une note émouvante racontée par Sam, Peter Jackson a préféré à juste titre repoussé Arachne au troisième film car il trouvait la fin trop chargée.

 

Bref, Les deux tours est une réussite d'une rare ampleur, (on pourra juste reprocher un peu trop de plaisanteries autour de Gimli) mais qui n'égalera pas ce que nous préparait Jackson avec Le Reour du Roi.

 

Pour la version longue, quelques scènes rajoutées dont une avec Boromir, Faramir et son père avant qu'il ne parte au conseil d'Elrond, plus de scènes avec Sylvebarbe principalement.

 

 

 

Rédigé par Sid280

Publié dans #Films-Saga Cultes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article