Ciné-A. Lincoln, Chasseur de Vampires (T. Bekmambetov) *** -12

Publié le 11 Août 2012

Abraham Lincoln FR 2

 

 

3d-small 01

 

 

 

 

Fantastique de Tibur Bekmambetov avec Benjamin Walker, Rufus Sewell, Mary Elizabeth Winstead

 

USA-1h45

 

Ayant assisté à la mort de sa mère enfant, le jeune Abraham Lincoln veut retrouver son assassin et découvre que c'est en fait un vampire qui pullulent dans le Sud des Etats-Unis. Aidé d'un chasseur de vampires qui lui enseigne les méthodes, il se met à la chasse aux créatures de la nuit.

 

Abraham Lincoln, chasseur de vampires et le nouveau film de Tibur Bekmambetov, le cinéaste de Wanted qui adapte ici un roman graphique dont l'auteur signe lui même le scénario le tout produit par Tim Burton qui devait initialement réalisé le film et qui avait déjà collaboré avec le réalisateur sur le film d'animation Numéro 9.

 

Nouveau film de Tibur Bekmambetov, le film n'est pas le grand spectacle annoncé mais il reste nettement plus réussit que ce que l'on dit de lui dans la presse spécialisée. Je trouve que le scénario est assez ambitieux brassant plusieurs thèmes, la vie privée de Lincoln et la grande histoire avec un grand H.

 

Le visuel (de la copie que j'ai vu) est donc ici plutôt réussit avec une 3D qui se voit et qui se ressent.

 

Bekmambetov se permet même plusieurs grosses scènes dialoguées évitant le trop plein d'action comme cela pouvait être peut être le cas avec Wanted, certaines de ces scènes sont toujours un peu brouillonnes mais passent mieux ici,  avec des vampires qui ne sont pas représentés d'une manière inédite, mais relativement originale par rapport aux précédents films vus jusqu'ici.

 

Il faut certes accepté le postulat de départ, selon lequel Lincoln a déclaré la guerre au Sud pour ne pas que les vampires envahissent les Etats Unis par le biais de l'esclavage et il faut également apprécié le genre film de vampires, mais si on passe ces deux caps, le tout donne quelque chose de plutôt divertissant.

 

Pour les acteurs, Benjamin Walker s'en sort très bien dans le rôle titre et  plutôt ingrat, la délicieuse Mary Elizabeth Winstead campe une Mary Todd plutôt émouvante et cela fait plaisir de retrouver Rufus Sewell au cinéma dans un nouveau rôle de méchant après plusieurs séries à la télévision.

 

Abraham Lincoln : Chasseur de vampire n'est pas non plus avare en scène d'action dont les deux morceaux de bravoure sont un duel au milieu de chevaux sauvage en panique qui demeure une séquence là il est vrai assez grotesque, énorme et un peu indigeste, mais la séquence finale du train est plutôt spectaculaire et réussie.

 

Pour la scène finale, les auteurs n'ont eu malheureusement pas le courage d'aller jusqu'à l'assassinat du héros que l'on devine par le biais d'une phrase bien reconnaissable pour ceux qui connaissent un peu l'histoire, c'est un peu dommage quand même.

 

Au final, Abraham Lincoln, Chasseur de vampires est un film divertissant avec des défauts mais qui remplit son contrat à condition d'être fan du genre, un sympathique film du Samedi soir en somme. 

 

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné

Commenter cet article