Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Trois critiques - Les Mitchell contre les machines - Black Narcissus - Shadow in the Cloud

15 Mai 2021 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Ciné Netflix, #Animation Divers, #Gemma Arterton, #Séries, #Disney +, #Rattrapage

Les Mitchell contre les machines_US

Les Mitchell contre les machines_US

Les Mitchell contre les machines *** - Animation, aventures de Michael Rianda et Jeff Rowe avec Voix US : Abbie Jacobson, Danny McBride, Maya Rudolph, Michael Rianda, Olivia Coleman, Eric André

 

Etats-Unis (2020-1h54)

 

La famille Mitchell est dépassée par le comportement rebelle de la fille ado qui part à l'université faire des études de cinéma et propose de l'accompagner jusqu'à sa nouvelle destination. C'est à ce moment là qu'une application informatique jetée au placard se rebelle aussi et envoie des robots capturer les humains.

 

Enième film devant sortir en salles mais relégué sur Netflix et produit par Sony Pictures Animation, Les Mitchell contre les machines est la nouvelle prod du duo préféré des geeks, Phil Lord et Chris Miller dont je n'ai jamais compris l'engouement, mais ici c'est largement mieux que la moyenne.

 

Ici, une thématique familiale bien vue avec un père touchant dépassé par le comportement de sa fille etc, etc au milieu de la fin du monde perpétrée par une vilaine entité informatique. Cela donne un film spectaculaire visuellement et dans son rythme, on a rarement le temps de souffler et plein de trouvailles inventives comme deux robots qui deviennent presque humains. La dernière partie frôle l'hystérie collective en bien et le film nous met en garde contre l'invasion des nouvelles technologies.

 

Malheureusement, Lord et Miller ne peuvent pas s'empêcher d'y graisser leurs pattes avec des onomatopées qui envahissent l'écran ainsi que des animations 2D qui sont vite fatigantes et plombent l'histoire forcément, mais mis à part cela, c'est quand même une réussite.

 

Disponible sur Netflix.

Black Narcissus

Black Narcissus

Black Narcissus (Le Narcisse noir) ****  - Drame de Amanda Coe avec Gemma Arterton, Alessandro Nivola, Aisling Franciosi, Rosie Cavallero, Karen Bryson, Chaneil Kular, Kulvinder Ghir, Jim Broadbent et Diana Rigg

 

Grande-Bretagne (2020) - 3 Parties de 60 Minutes

 

Au Népal dans les années 30, des soeurs sont chargées de transformer un ancien harem en couvent et école qui se trouve isolé perché sur une montagne. Très vite, l'atmosphère des lieux trouble les nonnes.

 

A l'origine un roman de Rumer Godden adapté en 1947 par le fameux duo de prestige du cinéma britannique Michael Powell et Emeric Pressburger avec Deborah Kerr et ses superbes couleurs signées Jack Cardiff. Ici, Amanda Coe et sa scénariste font un travail très honorable en restituant l'ambiance fantastique et mystique de l'histoire, les actrices, dont une étonnante Gemma Arterton et la bonne surprise qu'est Alessandro Nivola s'en sortent bien. Tourné apparemment au Népal, visuellement c'est splendide et ses trois heures passent sans problème, à découvrir.

 

Sur Disney + Star.

Shadow in the Cloud_US

Shadow in the Cloud_US

Shadow in the Cloud **** -10 - Fantastique, Guerre de Roseanne Liang avec Chloe Grace Moretz, Nick Robinson, Beulah Koale, Taylor John Smith, Callan Mulvey

 

Etats-Unis/Nouvelle-Zélande - (2020-1h23)

 

Pendant la Seconde Guerre, une mystérieuse jeune femme embarque sur un bombardier en mission avec une sacoche avec elle. En vol, coincée dans la tourelle, elle croit apercevoir une mystérieuse créature qui attaque l'appareil alors que l'avion est poursuivi par des japonais.

 

Pas aidé par une bande annonce désastreuse mais avec de bons retours surprenants, Shadow in the Cloud est la bonne petite surprise VOD du moment.

 

Avec une excellente Chloe Grace Moretz seule à l'écran pendant la première moitié, se transformant en héroine badass dans la seconde avec un mélange de Twilight Zone et des Histoires Fantastiques de Spielberg (référence aux Gremlins) de la meilleure eau ainsi qu'une créature crée par Weta la boite de Jackson bien foutue.

 

On pourra reprocher, un énième discours féministe évident et quelques scènes d'action qui frôlent l'invraisemblance, mais l'ensemble vaut largement mieux que sa promo et mérite le détour.

 

Disponible en VOD.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article