Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Ciné - 1917 (Sam Mendes - 2019) **** -10

20 Janvier 2020 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Séances Ciné

1917_FR

1917_FR

Drame, Guerre de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Mark Strong, Andrew Scott, Benedict Cumberbatch, Richard Madden, Claire Duburcq et Colin Firth

 

Grande-Bretagne/Etats-Unis-1h59

 

En 1917 en France en pleine guerre, deux soldats anglais sont chargés d'aller avertir un bataillon à une quinzaine de kilomètres que l'assaut qu'ils préparent est en fait un piège, s'ensuit un long périple au milieu de l'ennemi.

 

Premier gros événement de l'année, couronné aux Golden Globes et favori aux Oscars, voici le fameux 1917 de Sam Mendes qui, après avoir signé deux des meilleures aventures de James Bond période Daniel Craig réalise une réussite.

 

Car censé être tourné en un vrai-faux plan séquence, le réalisateur nous plonge comme jamais dans les horreurs de la guerre en suivant pas à pas le cheminement des deux, puis du soldat (à la suite d'un rebondissement que l'on taira ici).

 

C'est vraiment un spectacle immersif que nous propose Mendes avec sa caméra virevoltante et qui n'a jamais suivi autant un personnage, c'est en cela que ce film est particulier et d'où il faut peut être un temps d'adaptation dès le début avec le passage des tranchées.

 

Le métrage vaut surtout pour ses deux acteurs, Dean-Charles Chapman (vu dans Game of Thrones) et le moins connu George MacKay qui devient vite le héros. Les autres vedettes invitées n'ont que très peu de minutes de présence notamment Colin Firth où Cumberbatch, seul Mark Strong est un peu plus montré.

 

Par ce style, Mendes nous plonge dans l'horreur des tranchées et ne nous épargne rien, des cadavres humains où animaux, leur pourriture et leurs abandons, les gros rats qui circulent etc. L'arrivée dans un village détruit nocturne plonge presque l'ambiance dans le fantastique bien aidé par la musique de Thomas Newman, même si on peut reprocher à Mendes d'en faire un peu trop, jusqu'à un époustouflant final que je vous laisse découvrir.

 

Peut être que le style ne plaira pas à tout le monde, mais que deux gros studios acceptent de produire ce genre de sujet à 2019 n'est pas anodin et fait quand même du bien dans le cinéma américain actuel, c'est vraiment une expérience à vivre si possible dans un grand écran et un bon son Atmos.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article