Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Ciné- Dans la brume (Daniel Roby- 2018) **** -10

8 Avril 2018 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Séances Ciné

Dans la brume_Affiche 2

Dans la brume_Affiche 2

Drame, Catastrophe de Daniel Roby avec Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin, Michel Robin, Anna Gaylor

 

France-1h28

 

Mathieu et Ana ont une fille qu'ils élèvent depuis une douzaine d'années, atteinte d'une maladie génétique obligée de rester enfermée dans une bulle. Quand soudain, une mystérieuse brume envahie la capitale française tuant tout ce qui l'a respire, réfugiés en haut de leur immeuble chez des personnes âgées, Mathieu et Ana vont tout faire pour sauver leur fille isolée.

 

Cela fait plusieurs années que le cinéma français essaie des films de genre pour égaler les américains sans y parvenir vraiment qui finissent tous par de gros échecs et ne font que passer en salles, ce Dans la brume pourrait bien changer la donne.

 

Précédé d'une promo réussie, le métrage de Daniel Roby est un film catastrophe un peu intimiste puisqu'on se concentre ici jusque sur le couple vedette et leur fille ainsi que les personnes âgées réfugiées au même étage.

 

L'histoire va très vite à l'essentiel et l'invasion de la brume est assez spectaculaire pour être signalé de même, que les nombreuses scènes vues des toits de la Capitale envahie par la dite brume, car si l'intérieur de Paris a été filmé dans un hangar abandonné, les toits de la ville ont été réalisé en vrai avec des effets spéciaux.

 

Le fait de se concentrer sur un seul couple permet de réduire le temps et les lieux de l'action et les rebondissements nombreux qui se passent lors des sorties extérieures sont plutôt bien gérés et loin d'être invraisemblables, de plus la mort (sans spoiler) d'un des personnages est assez osée de même que le retournement final un peu extraordinaire mais bien trouvé.

 

Côté reconstitution, Paris en mode post apocalyptique, entouré de brouillard est bien rendu, cela change pas mal de New-York où Los Angeles. Les acteurs s'en sortent bien, Romain Duris, plutôt sobre, Olga Kurylenko qui tourne beaucoup en ce moment et parle bien français, et les émouvants Michel Robin et Anna Gaylor.

 

Comme tout bon film catastrophe qui se respecte, le phénomène n'est pas expliqué ici, et si l'histoire se termine pour les personnages, on peut rêver de possibles, suites, spin-off autour du sujet dont sont friand les américains et qui serait plutôt bienvenu.

 

Bref, une bonne ambiance, de l'action sans temps mort, de bons acteurs et un sujet bien traité pour le cinéma français, malgré quelques facilités prévisibles, on est quand même dans un film français, font de Dans la brume, une excellente surprise qui confirme tout le bouche à oreille positif qu'il suscite et qu'on aimerait voit plus souvent dans notre cinéma hexagonal.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article