Trois Ciné Brèves : Croc-Blanc - Hostiles - Un raccourci dans le temps

Publié le 31 Mars 2018

Croc Blanc 2018_FR

Croc Blanc 2018_FR

Croc-Blanc **** - Adaptation animée de Alexandre Espigares avec les Voix de Virigine Efira, Raphaël Personnaz, Dominique Pinon

 

France-Luxembourg-(2018-1h25)

 

Croc-Blanc est un chien loup qui après avoir grandi dans les grands espaces avec sa mère rejoint le groupe d'indiens auquel celle-ci a appartenu. Mais le chef s'en va en ville vendre des moufles pour reprendre leur terre et il doit céder le chien à un escroc qui a lui même volé son argent.

 

Nouvelle adaptation du roman de Jack London sous forme animée en co-production avec la France et le Luxembourg et c'est plutôt réussi.

 

Le visuel est joli et l'animation est assez belle, l'histoire semble suivre de près le roman tout en édulcorant peut être les scènes plus sombres, on est quand même dans un film pour enfant. Dominique Pinon double le méchant de l'histoire qui est bien représenté, c'est aussi une ode à la nature avec de superbes paysages bien rendus, une bonne surprise qui faut un peu soutenir car on se doute que le film passera un peu inaperçu.

Hostiles_Final FR Final

Hostiles_Final FR Final

Hostiles ****  -10 - Western de Scott Cooper avec Christian Bale, Rosamund Pike, Wes Studi, Adam Beach, Ben Foster, Jonathan Majors, Rory Cochrane, Timothée Chalamet, Peter Mullan, Jesse Plemons

 

Etats-Unis-(2017-2h13)

 

Le Capitaine Joseph Blocker est un soldat brisé qui en a trop vu et massacré trop d'indiens, il est chargé de conduire un vieux chef mourant sur ses terres pour qu'il repose en paix, en chemin il sauve une jeune femme dont sa famille a été massacré par des Comanches.

 

C'est ce qu'on appelle ici un western beau, lent et contemplatif que nous livre Scott Cooper, un western aussi pro-indien qui parle du génocide de ce peuple fait par les américains à travers le parcours d'un homme brisé qui s'humanisera au contact d'une femme et de l'indien mourant.

 

Il faut d'emblée accepter un rythme assez lent, mais nullement gênant, ponctué de scène d'action d'une rare violence et de splendides paysages en Cinémascope qui font la marque du genre.

 

Christian Bale trouve là un de ses meilleurs rôles récents, idem pour Rosamund Pike, à noter la présence du nouveau chouchou d'Hollywood Timothée Chalamet dans un rôle assez court. Le réalisateur surprend même en terminant son film sur une note optimiste, un grand morceau de cinéma.

Un raccourci dans le temps_Final FR

Un raccourci dans le temps_Final FR

Un raccourci dans le temps * - Fantastique de Ava DuVernay avec Storm Reid, Levi Miller, Deric McCabe, Gugu Mbatah-Raw, Reese Whiterspoon, Oprah Winfrey, Zack Galifianakis, Chris Pine, Michael Pena, Mindy Kalling

 

Etats-Unis-(2018-1h50)

 

Une jeune fille découvre que son père qui a disparu depuis quatre ans,  a pu voyager entre plusieurs dimensions, avec l'aide de son ami, ils sont aidés par des guides célestes pour le retrouver.

 

On ne peut pas reprocher à Disney de tenter des choses originales au milieu de leurs adaptations lives très critiquées, mais plutôt réussies pour ma part, jusqu'à présent, John Carter et A la poursuite de Demain étaient des réussites malgré leurs insuccès au box office ce qui n'est pas le cas ici.

 

Adapté d'un roman pour la jeunesse inconnu en France, ce Raccourci dans le temps part de bonnes idées mais s'épuise très vite. Le souci aussi, c'est qu'ils ont voulu transformer les personnages pour toucher un large public "multiracial" et si ça passait bien dans La Belle et la Bête, ici c'est tellement flagrant que cela devient gênant.

 

Du fait, la jeune Storm Reid, issue de quelque séries Disney Channel n'a aucun charisme, Levi Miller rescapé du flop du Pan de Joe Wright est juste correct, Deric McCabe s'en sort le mieux, mais devient vite énervant quand il est possédé par l'entité maléfique appelé le Ca (ça ne vous rappelle rien ?).

 

De plus côté histoire, les personnages ne semblent pas très surpris de voir des créatures surnaturelles s'introduire dans leur vie. Des créatures jouées par une Oprah Winfrey étonnamment plutôt sobre et Reese Whiterspoon.

 

Pourtant, il y'a quelques bons moments, comme la séquence sur la planète des fleurs et une tempête de sable magique bien foutue, mais c'est bien peu.

 

Long, kitsch avec un casting à la ramasse, Un raccourci dans le temps est une des pires productions Disney vue depuis longtemps, ça arrive à tout le monde de faire des erreurs, on lui pardonnera au fameux studio cette curiosité.

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné, #Walt Disney, #Animation Divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article