Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Ciné-La Belle et la Bête (Christophe Gans-2014) ****

16 Février 2014 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Séances Ciné

Ciné-La Belle et la Bête (Christophe Gans-2014)  ****

Fantastique de Christophe Gans avec Léa Seydoux, Vincent Cassel, André Dussollier, Eduardo Noriega, Myriam Charleins, Audrey Lamy, Sara Giraudeau

 

France-01h52

 

Il était une fois un riche marchand qui ayant perdu tous ses bateaux lors d'une tempête se voit contraint de s'exiler à la campagne, de retour d'un voyage en ville il tombe sur un château où vit une mystérieuse bête qui menace de le tuer pour avoir pris une rose, sa plus jeune fille Belle décide de prendre sa place.

 

On a beaucoup parlé de La Belle et la Bête ces derniers mois avec la reprise du chef d'oeuvre de Jean Cocteau en salles en fin d'année puis sa sortie en blu ray et la nouvelle série avec Kristin Kreuk Beauty & the Beast (série qui met du temps à démarrer mais qui devient vraiment bien par la suite).

 

Cinéaste rare qui tourne environ tous les six ans entre plusieurs projets avortés (Rahan, Fantômas, Bob Morane), Christophe Gans porte à l'écran une nouvelle adaptation et c'est une réussite.

 

Gans est assez fidèle au texte original, il s'inspire en fait de deux histoires distinctes, et on retrouve à peu près le même schéma que le film de Cocteau. La Belle et la Bête vaut d'abord pour son visuel absolument sublime dont la majorité des décors sont virtuels et pourtant cela ne se voit pas trop, l'esthétique du film rappelle donc vraiment l'ambiance et l'atmosphère des contes de fées traditionnels. Le réalisateur suit donc l'histoire en offrant un point de vu différent de l'origine de la bête ce qui nous vaut des flash backs très originaux, assez surprenants et magiques.

 

Si on peut trouver quelques longueurs, le charme opère indéniablement, on pourra juste regretter des petits chiots numériques totalement dispensables qui ne font rien et sont là pour amuser les enfants. En Belle du titre Léa Seydoux s'en sort (pour ma part) très bien et est vraiment très belle, Vincent Cassel est une Bête plutôt réussie et qui ne déborde pas de numérique ce qui est plutôt une bonne surprise. La dernière partie avec l'arrivée de géants de pierre et le sortilège brisé nous offre un climax remplit d'action avec un changement de  visuel surprenant. Gans se permet même de faire un très joli clin d'oeil au film Disney que je vous laisse découvrir.

 

La Belle et la Bête et donc une réussite, on pourra juste regretter des passages un peu lent, des bêtes 3D inutiles, et un métrage peut être un peu en deçà des attentes, mais l'ensemble est vraiment féerique ce qui est rare pour une production européenne tournée dans les célèbres studios allemands de Babelsberg, à voir pour rêver.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article