Lost : Une fin très émouvante

Publié le 28 Juin 2010

 

 

Lost.jpg

 

 

 

Je ne pouvais pas passer sous silence la dernière saison et surtout ce fameux final de la non fameuse série Lost : Les Disparus qui vient de se terminer et qui avec l'arrêt de la série 24 (dont je me suis arrêté pour l'instant à la saison 6 qui est excellente et ne mérite pas sa réputation) marque un tournant dans la télévision américaine et la télévision tout court.



Car ces deux séries ont marqués incontestablement les années 2000. La première saison de Lost a captivé tout le monde avec la découverte de ce nouvel univers et des personnages sacrément bien décrits.


La seconde saison a malheureusement déçu tout le monde (en grande partie à juste titre), rebondissements trop excessifs, tendance mystico religieuse etc. C'est d'ailleurs à cause de cette saison que TF1 l'a relégué en deuxième partie de soirée.


Avec la découverte des autres, de nouveaux personnages, l'invention des Flash Forward (flash back futuristes) et voyages dans le temps, les dernières années ont tenus leur promesse jusqu'à cette monstrueuse saison finale avec pas mal de révélation et le grand méchant de la série (qui l'est en fait depuis le début) le monstre de fumée noire.


Certes, cette saison et son final je vais y revenir, n'a pas fait l'unanimité, mais je l'ai trouvé réellement passionnante et ultra efficace. Damon Lidelof et Carton Cuse notamment nous révèlent pas mal de choses comme les origines de Jacob, le coeur de l'île etc jusqu'à un final très émouvant qui se passe dans la dimension parallèle dont on comprend soudainement qu'elle est indispensable à cette saison.


Un final hautement symbolique et quasi mystico-religieux qui l'a encore n'a pas plût à tout le monde, mais que j'ai trouvé vraiment bien amené pour ma part vu les nombreux rebondissements de la série.


Au final Lost a tenu ses promesses, nous a fait découvrir des personnages et surtout une distribution attachante et efficace et malgré des hauts et des bas dans la deuxième saison arrive à se terminer plus que correctement.


Car si on encense actuellement ces nouvelles série américaines au détriment du cinéma hollywoodien combien d'entre elles actuelles (mis à part peut être Dexter) arrive à 6,8 voire 10 saisons ? Aucune. L'exemple flagrant est FlashForward précédé d'un gros buzz qui n'a pût tenir qu'une saison ou encore Heroes qui est vite entré dans l'anonymat.


Enfin pour finir, je signale que la saison 6 sortira en dvd en Octobre et les 6 saisons en Novembre apparemment avec un petit film retraçant le règne de Hurley et de Linus sur l'île en nouveau Jacob.

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séries

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article