Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

H Potter et la coupe de feu (M. Newell-2005) ***** -10

8 Juillet 2011 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Harry Potter

Harry-Potter-et-la-coupe-de-feu--affiche-francaise-.jpg

 

 

 

Fantastique de Mike Newell avec Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint, Michael Gambon, Robert Pattinson, Ralph Fiennes...

 

USA/Grande-Bretagne-2h35 

 

Poudlard est le centre du Tournoi des 3 sorciers qui consiste à réunir 3 écoles de magies pour des épreuves magiques dangereuses. Harry est sélectionné de façon suspecte ce qui attire la jalousie de Ron.

 

4ème film de la série et l'un des opus les plus injustement mal aimé en raison de ses coupes drastiques. Il a été longtemps question en effet de faire un film en deux parties en raison de l'importance du roman, mais cette idée a été annulé au grand désespoir des fans.

 

Exit donc la grosse intrigue secondaire d'Hermione défendant les elfes de maison avec le retour de Dobby, la coupe du monde de Quidditch est ici supprimée (on ne voit qu'une introduction frustrante), certains personnages sont également sacrifiés,  mais le film est loin de démériter.

 

Ces coupes logiques au fond acceptées, Mike Newell dont ce sera son premier blockbuster se concentre essentiellement sur les 3 épreuves, le bal de fin d'année et la résurrection de Voldemort et de ce point là c'est réussit.

 

Les 3 épreuves sont très bien rendus, du Dragon au labyrinthe (même si on regrette l'absence du Sphinx) en passant par le sirènes dans une ambiance assez sombre.

 

Le film n'est pas dépourvu non plus d'humour avec la fameuse scène assez décalée et drôle du bal, mais le clou est évidemment la résurrection de Voldemort qui est très bien faîte.

 

Le maitre des ténèbres ressuscite dans une sorte d'oeuf (on pense à Alien de Ridley Scott) pour une apparence et une première confrontation avec Harry glaçante dominée par l'impressionnante composition de Ralph Fiennes, sans oublier la mort brutale de Diggory et tout ce qui suit.

 

Rien que pour cette séquence le film vaut le coup mais pas que pour ça, avec ce 4ème film les producteurs et Newell ont donc réussit un savant dosage d'humour, de poésie, de spectaculaire et de noirceur, Harry Potter et la coupe de feu ne mérite pas et de loin le mépris de beaucoup. En attendant l'arrivée de David Yates sur la franchise.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article