Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Ciné - Everything Everywhere All at Once (Daniel Scheinert et Daniel Kwan) o -10

4 Septembre 2022 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Séances Ciné

Everything everywhere all at once_FR

Everything everywhere all at once_FR

Multivers barré de Daniel Scheinert et Daniel Kwan avec Michelle Yeoh, Ke Huy Quan, Jamie Lee Curtis, Stephanie Hsu, James Hong et Tallie Medel

 

Etats-Unis - 2h19

 

S'occupant d'une laverie aux Etats-Unis, Evelyn commence à ne plus comprendre sa famille et surtout sa fille qui prend différents chemins. Se rendant au bureau d'assistante sociale, elle découvre des doubles de son mari qui lui apprend qu'il existe d'autres univers.

 

Everything Everywhere All at Once fait pas mal parler de lui sur la toile du fait de son succès surprise dans les salles US redorant le blason du fameux studio A24 spécialisé dans les films décalés et plus adultes et adoré d'une certaine intelligentsia critique. Malgré le buzz fait autour, le film ne tient largement pas ses promesses.

 

Simple, soit on marche où pas et je rentre dans la deuxième catégorie. Signé des Daniels Scheinert et Kwan responsables d'un Swiss Army Man déjà bien barré semble-t-il, le film est un grand n'importe quoi, qui part dans tous les sens, enchaîne les scènes sans queue ni tête avec un montage dont même Michael Bay et resté au tapis et dont l'ensemble finit par être complètement abscons pour les néophytes.

 

Bref, tout cela dure quasiment 2h20 et on en ressort le cerveau complètement éclaté. Certes le duo ose des trucs qui frôle le n'importe quoi, une parodie des plus mauvais goûts de Ratatouille de Disney, un univers où des pierres pensent, où les protagonistes ont des doigts en forme de tuyaux etc. Du n'importe quoi qui ravissent ceux qui critiquent les blockbusters soi-disant tous publics et ancrés dans le même moule, mais il y'a quand même des limites. Et que dire du rôle complètement hystérique de Jamie Lee Curtis à la limite du supportable. Même la dernière partie où l'on voit où il veulent en venir et pourrait être pas mal est plombée par ce montage absurde.

 

Reste quand même un gros boulot au niveau montage, bravo à celui-qui s'en est chargé et le plaisir de retrouver Ke Huy Quan qui a bien grandi depuis Les Goonies et Indiana Jones et le Temple Maudit, et bien sûr la présence de Michelle Yeoh qui se démène au milieu de tout ce fatras.

 

Bref, vérifiez bien si vous êtes client de ce genre de délire, sinon vous risquez de trouver le temps très long et regrettez le déplacement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article