Spécial Maisons Hantées

Publié le 17 Novembre 2013

Spécial Maisons Hantées

La maison du Diable ****-Fantastique de Robert Wise avec Julie Harris, Claire Bloom, Richard Johnson, Russ Tamblyn

 

Grande-Bretagne/N&B-(1963-1h52)

 

Afin de poursuivre des expériences sur la parapsychologie, un professeur de sciences réunit un groupe de personnes dans un manoir réputé hanté..

 

1ère adaptation du roman de Shirley Jackson, La maison du Diable est un des grands classiques du cnéma d'épouvante britannique des années 60. Tourné volontairement en noir et blanc, Robert Wise suggère plus qu'il ne montre et c'est là toute la réussite du film qui a certes un peu vieillit mais qui tient toujours la route, très bonne composition de Julie Harris dans le rôle principal. A signaler que Wise retrouve Russ Tamblyn 2 ans après West Side Story.

Spécial Maisons Hantées

Hantise ****-10-Fantastique de Jan De Bont avec Liam Neeson, Lili Taylor, Catherine Zeta-Jones, Owen Wilson, Bruce Dern

 

Etats-Unis-(1999-1h53)

 

Un professeur invite un groupe de pesonnes souffrant d'insomnies à passer plusieurs jours dans un endroit réputé hanté.

 

Remake de La maison du Diable de Wise qui a plutôt mauvaise réputation, pourtant pour ma part, De Bont réussit dans un genre qui n'est pas le sien.

 

En premier lieu, le film vaut par l'extraordinaire décor de la maison qui est vraiment fantastique, on croirait vraiment que la maison est vivante, de plus le réalisateur instaure une bonne ambiance et atmosphère bien aidés par la musique de Jerry Goldsmith (dont ce fut l'une des dernières partitions).

 

Lili Taylor (à l'affiche de Conjuring) compose une femme fragile plutôt émouvante. Les puristes regretteront certainement les nombreux effets spéciaux spectaculaires du final mais ils sont très réussis pour l'époque.

 

Au final, Hantise est (pour ma part) à réhabiliter et n'a rien de déshonorant, on a vu pire.

Spécial Maisons Hantées

Les innocents **** -12-Fantastique de Jack Clayton avec Deborah Kerr, Michael Redgrave, Pamela Franklin et Martin Stephens

 

Grande-Bretagne-N&B-(1961-1h40)

 

Une gouvernante est chargée de veiller sur deux enfants qui vivent seuls dans un château isolé, très vite, la gouvernante se rend compte que la maison est hantée par les fantômes de deux personnes décédées récemment.

 

Tourné deux ans avant La maison du Diable, Les innocents est un nouveau classique du cinéma fantastique britannique et une des nombreuses adaptations du célèbre roman d'Henry James Le tour d'écrou. L'ensemble doit beaucoup à la très réussie prestation de Deborah Kerr et la photographie en noir et blanc de Freddie Francis demeurée célèbre.

 

Comme pour le film de Wise, le trop méconnu Jack Clayton suggère plus qu'il ne montre et cela demeure très efficace jusqu'à une fin des plus osées pour l'époque dans le genre. Un classique mérité.

Spécial Maisons Hantées

Dark Skies ****-12-Science Fiction de Scott Charles Stewart avec Keri Russell, Josh Hamilton, Dakota Govo, Kadan Rockett

 

Etats-Unis-(2013-1h35)

 

Une famille ayant des difficultés financières constatent d'étranges choses qui se passent dans leur maison, et si il recevrait la visite d'exta-etrrestres ?

 

Passé assez inaperçu à sa sortie, voici un bon petit film d'épouvante qui commence comme une classique histoire de maison hantée avant de basculer dans la SF façon invasion aliens mais plutôt du style de Signes de Shyamalan que de celui de Roland Emmerich. Avant de finir sur une note loin des happy ends traditonnels, très efficace.

Spécial Maisons Hantées

13 Fantômes ** -12-Fantastique de Steve Beck avec Shannon Elizabeth, Tony Shalhoub, F. Murray Abraham, Matthew Lilliard et Embeth Davidtz

 

Etats-Unis-(2002-1h30)

 

Une famille hérite d'un manoir de son oncle entièrement construit en verre, mais ce manoir est hanté.

 

13 Fantômes fait parti des premières productions Dark Castle, société créee par Zemeckis et Landis notamment pour réaliser des films d 'horreur à petit budget et qui n'ont pas été que des réussites, ce film s'inscrit dans cette veine.

 

Le début est assez réussit, mais très vite l'ensemble tombe dans le gore grand guignol inutile avec des fantômes plus grotesques qu'effrayants. Reste le décor spectaculaire du manoir et une fin mouvementée, mais c'est bien peu.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article