Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Critique-L'étrange créature du lac noir (Jack Arnold-1954) ****

9 Novembre 2013 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Films-Saga Cultes

Critique-L'étrange créature du lac noir (Jack Arnold-1954) ****

Aventures, Fantastique de Jack Arnold avec Richard Carlson, Julia Adams, Richard Denning, Antonio Moreno, Nestor Paiva et Whit Bissell

 

Etats-Unis-N&B-1h20

 

En Amazonie, des scientifiques sont aux prises avec une créature antédiluvienne qui veut les éliminer.

 

L'étrange créature du lac noir fait partie de la série de films de science fiction que tourna Jack Arnold pour Universal dans les années 50, Arnold s'il n'a pas tourné que des films de ce genre est surtout connu pour cette période. Le film est aussi connu en France pour avoir été l'unique tentative de diffusion en relief à la télévision française au début des années 80 dans la mythique Dernière Séance, expérience qui ne s'avèra guère concluante et ne fut pas renouvelée.

 

Contrairement à beaucoup de films de cette époque, la créature tient toujours très bien la route et demeure un excellent divertissement mélangeant aventures, suspense et aussi réflexion philosophique sur la nature de l'homme. L'Amazonie étant restée quasiment comme à la préhistoire sans oublier même des allusions bibliques comme en témoigne la scène d'ouverture, propos d'ailleurs que reprendra le cinéaste dans le final de L'homme qui rétrécit.

 

Le monstre proposé n'est d'aileurs pas du tout ridicule et demeure assez émouvant, ce sont d'ailleurs deux cascadeurs qui étaient dans le costume un pour la surface et un autre pour les désormais célèbres séquences sous marines (Ricou Browning que l'on retrouvera plus tard sur la série Flipper).

 

Le film vaut aussi par la présence de la très belle Julia Adams et de ses tenues assez osées pour l'époque, côté acteur Arnold retrouve ici Richard Carlson qui l'avait dirigé dans Le météore de la nuit. Seul le thème musical à chaque fois qu'apparaît la créature finit pas agacer à la longue mais l'ensemble tient toujours tout à fait la route.

 

L'étrange créature du lac noir est donc un classique du fantastique qui n'a presque pas pris une ride et par ses considérations philosophiques et même bilbiques et un monstre réussit ainsi que Julia Adams vaut à lui seul le déplacement.

 

Le film connaîtra deux suites quasiment inédites en France-La revanche de la créature signé en 1955 toujours de Jack Arnold et La créature est parmi nous de John F. Sherwood sorti en 1956.

 

Ci dessous, la video de La dernière séance de l'époque :

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article