Ciné-Underworld-Nouvelle Ere (Marlin/Stein) *** -12

Publié le 11 Février 2012

Underworld 4 FR

 

 

 

 

3d-small 01

 

 

Fantastique de Mans Marlind et Björn Steirn avec Kate Beckinsale, Stephen Rea, Michael Ealy, Theo James, India Eisley, Charles Dance

 

L'humanité a découvert l'existence des vampires et des Lycans et leur livre une guerre sans merci, Selène est capturée et se réveille 12 ans plus dans un laboratoire dont elle réussie à s'échapper, elle espère retrouver Michael qu'elle pense toujours vivant mais apprend qu'elle a une fille elle aussi hybride, elle décide de la protéger.

 

 

En 2003, le public découvrait une nouvelle franchise de film de vampires initiée par un inconnu du nom de Len Wiseman et avec une actrice principale en héroine d'action, la carrière de Beckinsale dans le genre était lancée, l'actrice en profitait pour épouser son réalisateur. 4 ans plus tard un second opus apparaissait plus centré sur l'action et plutôt divertissant, après un préquel qui n'avait pas convaincu grand monde place à une suite directe du deuxième film.

 

Il ne faut rien cacher, on va voir ce film un peu comme un plaisir coupable d'assister à de bonnes scènes d'actions, des effets réussis et surtout, surtout retrouver Kate Beckinsale dans sa tenue moulante, ça ne se refuse pas et de ce côté là le film tient ses promesses.

 

Les combats et bagarres sont bien orchestrées et les trucages sur les lycans ont évolués nettement en bien, le grand méchant du film étant un super lycan géant vraiment bien animé et très impressionnant, les scènes d'actions sont donc spectaculaires et on a en a pour son argent.

 

Reste le scénario qui demeure le point faible du film bien évidemment, aucun des personnages n'est tout à fait intéressant ou attachant, l'histoire de la fille de Sélène pas assez exploitée et l'identité des chercheurs du laboratoire provoque une petite surprise sans plus.

 

Pour les acteurs, Kate Beckinsale est toujours aussi magnifique et athlétique, on y va principalement pour elle, les autres comédiens sont bien minces et on se demande ce que vient faire Stephen Rea dans cette entreprise.

 

Underworld 4 demeure donc divertissant, spectaculaire dans ses scènes d'actions avec des effets spéciaux réussis et une 3D qui fait son petit effet sans compter une fin ouverte qui appelle à une suite. Mais d'un autre côté le film a aussi ses limites et il faut vérifier si vous êtes client pour vraiment tout apprécier, mais en attendant un Ghost Rider 2 qui a l'air sensiblement dans la même veine, Underworld 4 est quand même un petit plaisir coupable dont on n'aurait tort de se priver rien que pour Kate.

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné

Repost 0
Commenter cet article