Ciné-La Dame en noir (J. Watkins) **** -12

Publié le 17 Mars 2012

La dame en noir Fr 2

 

 

 

Fantastique de James Watkins avec Daniel Radcliffe, Ciaran Hinds, Janet McTeer, Liz White

 

Grande-Bretagne/Canada/Suède-1h35

 

Dans l'Angleterre Victorienne, traumatisé suite à la mort de sa femme, morte en couche, un jeune notaire accepte de régler une affaire de vente d'une vieille maison isolée..

 

La Dame en noir est le premier gros rôle de Daniel Radcliffe après l'arrêt des Harry Potter, c'est aussi et surtout un grand retour au cinéma fantastique/d'horreur à l'ancienne, un cinéma que l'on ne pensait plus retrouver tant le genre est devenu aujourd'hui gangréné par des effets chocs, gores, trash voulant en mettre plein la vue et qui commence vraiment à lasser.

 

Non, James Watkins a tout compris et réinvente le film de maison hantée suggéré comme au bon temps de La maison du Diable de Robert Wise par exemple. A grand renfort d'une bande son qui fiche vraiment la trouille, Watkins réussit son pari en installant une ambiance et une atmosphère des plus réussies et inquiétantes, doublée d'une intrigue classique pour le genre, mais habilement conduite en y introduisant des séquences assez osées que l'on ne pensait plus retrouver aujourd'hui.

 

Au milieu de tout ça, il y a Daniel Radcliffe qui est très bien, je n'ai jamais fait partie des nombreux détracteurs de l'acteur notamment sur son jeu, mais là il fait oublier Harry Potter, Radcliffe est excellent en homme meurtri après la mort de sa femme qui le hante toujours et qui va se trouver confronter à des phénomènes surnaturels. A voir aussi pour Ciaran Hinds assez présent sur les écrans en ce moment qui est l'autre gros acteur du film.

 

Avec une reconstitution victorienne assez soignée et sobre et surtout, surtout une fin complètement inattendue et surprenante, La Dame en noir restitue avec bonheur les vieux films de maison hantées d'antan loin des effets chocs d'aujourd'hui, une résurrection donc bienvenue.

 

 

Par ailleurs, La Dame en noir marque le grand retour du fameux studio anglais Hammer qui fut l'un des piliers du cinéma d'horreur anglais dans les années 50/60 avec des films reconnaissables à leurs couleurs criardes, leurs décors gothiques et leur musique tonitruante.

 

3 personnalités s'en dégagait à l'époque, Terence Fisher à la réalisation et Peter Cushing et Christopher Lee pour les acteurs. A eux seuls, ils ont tourné d'innombrables Dracula, Frankenstein, Momie et même un Chien des Baskervilles un peu surestimé mais tout à fait fréquentable.

 

Pour en savoir plus, c'est par ici.

 

 

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dasola 22/03/2012 16:56

Rebonjour, j'ai trouvé que c'était un très bon film de genre. Cela fait bien peur. D'ailleurs les spectateurs dans la salle où j'étais ont souvent sursauté. Radcliffe arrive à faire oublier HP.
Bonne après-midi.