Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Critique - Pocahontas (Mike Gabriel et Eric Goldberg - 1995) ****

1 Juin 2020 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Flashbacks, #Walt Disney

Pocahontas_Disney

Pocahontas_Disney

Disney cru 1995 de Mike Gabriel et Eric Goldberg avec Voix VO : Mel Gibson, Irene Bedard, Christian Bale, David Ogden Stiers, John Kassir, Russell Means, Linda Hunt

 

VF : Mathilda May, Michel Papineschi, Elie Semoun, Annie Cordy

 

Etats-Unis - 1h22

 

En 1607, un navire anglais est chargé d'explorer le nouveau monde, il embarque à son bord l'aventurier John Smith. Mais alors que le gouverneur de l'équipe ne rêve que de trouver de l'or au point de tuer des indiens, Smith tombe amoureux de la fille du chef Pocahontas.

 

Pocahontas est un titre du catalogue Disney que l'on ne cite pas souvent et qui a plutôt mauvaise réputation. Cela vient du fait que le film fut un des premiers relatifs échecs du studio après une série de triomphe au box-office comme Le Roi Lion, Aladdin où encore La Belle et la Bête.

 

Inspirée du personnage réel, mais visiblement largement romancé ici, le film vaut largement mieux que sa réputation et une revision toute récente et nécessaire est à faire.

 

C'est un long métrage étonnamment adulte, mature et sombre de la part du studio ce qui explique peut être qu'il marcha moins à sa sortie, avec des moments de grâce de toute beauté principalement avec la nature et ses éléments.

 

C'est aussi un des rares Disney, sinon le seul,  où un homme est abattu d'un coup de fusil, à l'époque il fallait oser,  ainsi qu'une fin totalement atypique loin des traditionnels happy ends disneyens que le studio nous a largement habitué.

 

Visuellement le film est superbe, on commence à sentir l'intrusion du numérique par moment, mais il a été largement réalisé à l'ancienne. A noter côté casting la participation de Mel Gibson pour John Smith pour son seul doublage (à ma connaissance) de sa carrière, dialogues et chansons.

 

Enfin, on a beaucoup dit que James Cameron avait emprunté pas mal à Pocahontas pour son Avatar, ce n'est pas faux, notamment Grand-Mère Feuillage qui est une sorte d'arbre qui parle.

 

Par ses côtés adulte et sombre, un visuel magnifique et une durée très courte, Pocahontas mérite d'être réévalué largement, espérons que sa mise en ligne sur Disney + y consentira.

 

Suite vidéo (Pas vu) sortie en 1998 : Pocahontas : un monde nouveau et un remake live pourrait donner quelque chose de pas mal.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article