Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Critique - Les Chevaliers de la Table Ronde (Richard Thorpe - 1953) ****

15 Mars 2019 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Ciné-Club

Les chevaliers de la table ronde_Thorpe

Les chevaliers de la table ronde_Thorpe

Aventures de Richard Thorpe avec Robert Taylor, Ava Gardner, Mel Ferrer, Stanley Baker, Anne Crawford, Félix Aylmer, Maureen Swanson

 

Etats-Unis - (1953-1h55)

 

Arthur Pendagron se proclame Roi d'Angleterre car il a enlevé l'épée magique Excalibur de son socle, mais le chevalier Mordred ne l'entend pas de cet avis et une guerre éclate. Pendant ce temps, Arthur devient ami du chevalier Lancelot du Lac qui lui a juré fidélité.

 

Très grosse production en son temps, premier film en Scope de la MGM et premier film à être tourné en Angleterre, Les Chevaliers de la Table Ronde est un classique du film d'aventures hollywoodien des années 50.

 

Signé du prolifique Richard Thorpe qui venait de tourner Ivanhoé et qui retrouve ici son acteur d'élection, Robert Taylor avec qui il a fait une dizaine de film.

 

Cette version du Roi Arthur se veut plus dramatique et réaliste et moins fantaisiste que les autres adaptations, un ton sombre bienvenu parcourt tout le film. Ainsi, Merlin n'est pas enchanteur mais le vieux serviteur d'Arthur, Morgan la Fée n'en est pas une, son nom s'écrit La Faye.

 

S'il y a beaucoup de scènes de combats et de batailles spectaculaires, le scénario fait la part belle aux complots et trahisons perpétrés par l'ignoble Mordred qui amèneront à la mort de Merlin et la chute d'Arthur et c'est en cela que le film est intéressant et diffère des autres versions.

 

Outre Taylor, on notera bien sûr Ava Gardner en Guenièvre au plus fort de sa beauté, Mel Ferrer en Arthur et Stanley Baker en Mordred.

 

Malgré un final un peu biblique, ces Chevaliers de la Table Ronde mérite sa réputation et donne une vision différente de la fameuse histoire, à découvrir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article