Ciné - En eaux troubles - The Meg (Jon Turteltaub-2018) ****

Publié le 26 Août 2018

En eaux troubles FR Final

En eaux troubles FR Final

 

 

 

 

 

Jaws 2018 de Jon Turteltaub avec Jason Statham, Li Bingbing, Rainn Wilson, Cliff Curtis, Ruby Rose, Winston Chao, Page Kennedy, Robert Taylor, Masi Oka

 

Etats-Unis/Chine-1h54

 

Des savants installés dans un laboratoire sous-marin sous une plateforme pétrolière explore la fosse des Mariannes espérant trouver un nouveau fond qui se cache en dessous ce qu'il font. Le sous-marin envoyé est attaqué par quelque chose et se retrouve bloqué, Jonas Taylor un sauveteur qui a rencontré le monstre quelques années auparavant est appelé pour les sauver.

 

Adaptation d'une série de livres de Steve Alten, En eaux troubles, dont on préférera le titre US The Meg est en projet à Hollywood depuis près de vingt ans, passé entre les mains de plusieurs réalisateurs, il échoue chez Warner et Jon Turteltaub qui en fait une série B de luxe avec Jason Statham qui essaie de changer de registre.

 

On pense évidemment à un certain film de Spielberg mais The Meg rempli largement son contrat, on voit exactement ce pourquoi on est venu et ce n'est déjà pas si mal.

 

L'histoire se scinde en trois parties, le sauvetage sous-marin, la capture du monstre en surface et un deuxième Mégalodon qui provoque la panique chez les baigneurs, le tout en moins de deux heures parfaitement bien emballée.

 

La créature est, pour une fois, suffisamment crédible, notamment le deuxième requin, ne fait nullement images de synthèses, ni ridicule (coucou les Sharknado) et tient parfaitement la route. Les rebondissements également sont plutôt réalistes, sauf pour le final où ils en font trop, mais cela reste tout à fait divertissant, on pense même surtout au début au Abyss de James Cameron.

 

Le film est une co production avec la Chine, dialogues en chinois sous-titrés s'il vous plaît. Jason Statham essaye de changer de registre et s'en sort plutôt pas mal accompagné de la charmante Li Bingbing. Certes, le film n'évite pas certains clichés, le noir rigolo et le final où Statham affronte le monstre est complètement invraisemblable mais cela passe et reste tout à fait fréquentable.

 

The Meg est donc une sympathique série B estivale qui fait son job, aussi bien au niveau du casting que de la réalisation, à voir surtout en 3D, l'action se passant dessous et dessus l'océan, ça fait un certain effet.

 

Le succès surprise du film incitera-t-il Warner a adapter les autres romans ? quatre en tout apparemment, l'avenir nous le dira, mais le résultat tel quel n'a rien de honteux et ce n'est déjà, donc, pas si mal.

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article