Ciné - Pirates des Caraïbes - La vengeance de Salazar (Joachim Rønning, Espen Sandberg-2017) ****

Publié le 26 Mai 2017

Pirates des Caraibes 5_Affiche Fr final

Pirates des Caraibes 5_Affiche Fr final

 

 

 

 

 

Pirates des Caraïbes 5 de Joachim Rønning et Espen Sandberg avec Johnny Depp, Brenton Thwaites, Javier Bardem, Kaya Scodelario, Kevin McNally, Geoffrey Rush, Stephen Graham, David Wenham, Orlando Bloom et Keira Knightley et Paul McCartney

 

Etats-Unis-2h09

 

Pour lever la malédiction que connaît son père lié au hollandais volant, le jeune Henry Turner s'est mis en tête de retrouver le légendaire trident de Poséidon qui lèverait toutes les malédictions aquatiques. Aidé par une femme scientifique prise pour une sorcière et Jack Sparrow, ils se mettent en chasse.

 

Grand retour donc de Jack Sparrow après un Fontaine de Jouvence au succès certain mais qui n'avait pas fait l'unanimité, Jerry Bruckheimer et Disney ont convoqué deux jeunes réalisateurs (qui ont oeuvré sur la série Netflix Marco Polo) pour orchestrer un retour réussi.

 

Ce cinquième opus est plus une suite directe de Jusqu'au bout du monde que de l'opus précédent, une piqure de rappel des précédents épisodes est peut être nécessaire.

 

Ce nouveau film suit à peu près les mêmes schémas que ces aînés, à savoir humour, action et fantastique. Après une intro sombre, on a droit à un délirant pillage de banque (gros travail en amont) qui n'évite pas de faire penser à certains bolides fast and furieux puis on entre dans le vif du sujet avec un Jack Sparrow quasiment ivre durant la première partie, faisant peut être écho aux nombreuses rumeurs sur J Depp sur le tournage.

 

Parmi les nouveaux venus, Brenton Thwaites (vu récemment dans Gods of Egypt) assure et la ravissante Kaya Scodelario pour son premier gros, gros rôle s'amuse et compose un personnage assez sympathique.

 

Javier Bardem n'a pas la carrure de Davy Jones, mais s'en sort pas mal avec son équipage de fantômes très original mais qui rappelle un peu celui du hollandais volant.

 

Bref, le film donc ne manque ni d'action, ni d'aventures avec le retour de Barbossa et la séquence finale dans la tombe de Poséidon est carrément grandiose, on en a plein les yeux jusqu'au final qui conclue de façon logique l'arc sur Will Turner et une apparition surprise finale sympathique.

 

Hans Zimmer ayant quitté le navire, Geoff Zanelli a pris le relais convoquant jusqu'à plus soif le fameux thème du film.

 

Bref, si ce nouveau volet suit les codes des précédents films, c'est avec un vif plaisir que l'on retrouve Jack Sparrow dont on assiste quasiment à la création du personnage dans un flash back réussit, pour un cinquième film qui clôt pas mal d'intrigues en suspens et qui pourrait très bien être le final si le succès n'est pas au rendez vous.

 

A noter, grosse scène post générique avec un possible retour d'un grand méchant si il y'a des futurs films.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article