Ciné-Tu ne tueras point (Mel Gibson-2016) **** -12

Publié le 12 Novembre 2016

Tu ne tueras point_FR.

Tu ne tueras point_FR.

Histoire Vraie, Guerre de Mel Gibson avec Andrew Garfield, Teresa Palmer, Sam Worthington, Vince Vaughn, Hugo Weaving, Luce Bracey, Rachel Griffiths, Richard Roxburgh

 

Etats-Unis-2h11              

 

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, un jeune homme s'engage pour faire la guerre, mais refuse de toucher une arme et de tuer, malgré les brimades de ses camarades et la vie dure que lui mène ses supérieurs.

 

2016 aura été le grand retour de Mel Gibson du moins du côté critique et professionnels, car Blood Father a fait l'effet d'un pétard mouillé en France et ce film ci n'a pas très bien démarré aux Etats-Unis.

 

Il raconte l'histoire vraie de ce jeune homme qui devient le premier objecteur de conscience durant la seconde guerre. L'histoire se scinde en deux parties, la première où l'on découvre le héros et son entraînement militaire au cours duquel il subit les brimades de ses collègues et de ses supérieurs qui lui feront tout pour renoncer à ses principes. Dans cette partie on aurait pu craindre que Gibson appuie sur le côté religieux, il n'en est heureusement rien.

 

Puis vient la deuxième partie avec la fameuse bataille d'Hacksaw Ridge sur l'île d'Okinawa qui confère son titre US, même si, pour une fois, le titre français n'est finalement pas si mal trouvé.

 

Là, Mel Gibson se déchaîne en nous offrant les scènes de batailles les plus saisissantes vues sur l'écran depuis un certain Spielberg, c'est très spectaculaire et réaliste, le réalisateur y insère aussi l'épisode très intense où le héros sauve une grande majorité de vie pendant la nuit, ce qui lui vaudra un revirement de ses supérieurs.

 

Tu ne tueras point est donc une réussite, Garfield est très bon, et il y a pas mal de seconds rôles à contre emploi (Hugo Weaving, Vince Vaughn), on regrettera une fin un peu courte et une dernière scène presque christique qui risque de faire débat. Sans faire de gros spoilers, on aurait aimé voir le personnage rentré au pays plutôt que de faire intervenir les véritables protagonistes de l'histoire. En tout cas, le film mérite largement sa réputation et prouve que Gibson n'a rien perdu de son talent.

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné

Repost 0
Commenter cet article