Ciné-Blood Father (Jean-François Richet-2015) **** -12

Publié le 4 Septembre 2016

Blood Father_FR Final

Blood Father_FR Final

Le retour de Mel Gibson de Jean-François Richet avec Mel Gibson, Erin Moriarty, William H. Macy, Diego Luna, Michael Parks

 

Etats-Unis-1h28

 

John Link, un repris de justice vit tranquillement sa correctionnelle en faisant des tatouages dans sa caravane quand sa fille qu'il n'a pas vu depuis longtemps le contacte. Poursuivie par des tueurs, elle se trouve dans de sales draps, Link est obligé de reprendre du service pour la protéger.

 

Star incontesté du cinéma américain des années 80/90, (je me rappelle que je manquais rarement un de ses films), Mel Gibson a perdu sa réputation paradoxalement suite au gros succès de La Passion du Christ où certains y ont vu une autre image du comédien, réalisateur. Malgré quelques apparitions dont des méchants de services chez Machete où les Expendables, l'acteur n'a jamais vraiment retrouvé les grands rôles qui ont fait sa réputation d'où ce film très attendu.

 

Car le parcours du personnage qu'il interprète, beaucoup y voit une relation avec la vraie vie de l'acteur, du reste Blood Father vendu comme un film d'action actuel n'en est pas vraiment un et c'est tant mieux.

 

Les premières images nous montrent une adolescente qui achète en toute légalité dans un magasin des armes à feu et des cartouches mais dont il faut une carte d'identité pour prendre des cigarettes.. C'est tout le paradoxe de cette Amérique que nous connaissons aujourd'hui.

 

Blood Father s'inscrit plutôt dans la catégorie "road movie" où un père doit protéger sa fille qu'il n'a pas vue depuis longtemps et apprend aussi à la connaître, d'où un rôle plutôt émouvant pour Gibson tout en retenu face à la ravissante Erin Moriarty qui s'en sort très bien et dont son personnage, intelligent et cultivée n'est pas la junkie crue au début.

 

Il y a certes de l'action, une poursuite en moto réussie et un final très tendu, mais ce n'est pas visiblement ce qui intéresse Richet, du reste le réalisateur ne fait pas dans la surenchère et c'est quelque part tant mieux, avec une fin en demi-teinte assez prévisible mais qui sort aussi du lot.

 

Bref, Blood Father est donc une réussite avec un acteur qui valide bien son retour et comme on attend aussi sa nouvelle réalisation (Tu ne tueras point) et qu'il annonce une suite improbable à La Passion du Christ, il est fort à parier que l'on entende encore parler de Mel Gibson pendant longtemps et c'est tout le bien que l'on lui souhaite.

Rédigé par Sid280

Publié dans #Séances Ciné

Repost 0
Commenter cet article