Critiques : Monstres, dinosaures et mondes perdus

Publié le 31 Août 2014

Critiques : Monstres, dinosaures et mondes perdus

Lost Continent ****- Aventures de Sam Newfield avec Cesar Romero, Hilary Brooke, Chick Chandler, John Hoyt

 

Etats-Unis-N&B-(1951-1h23)

 

En recherchant une fusée à propulsion nucléaire qui s'est crashée dans l'océan, des savants et des militaires découvrent une île restée à l'état préhistorique peuplée de dinosaures.

 

Lost Continent fait partie de ses nombreux petits films indépendants de SF où fantastique tournés en peu de jours. Ici, le film reprend le thème du Monde Perdu de Conan Doyle et le tout s'avère sympathique. Avec une ambiance et une atmosphère réussie et des morts inattendues, on pardonnera les effets toujours assez kitsch pour l'époque et le fait d'avoir choisit comme monstres des dinosaures végétariens ! Mais l'ensemble ne manque pas de charme. A noter que César Romero eut un certains succès dans les années 40 dans des comédies musicales.

 

 

 

King Dinosaur ** - Aventures, Science Fiction de Bert I. Gordon avec William Bryant, Wanda Curtis, Douglas Henderson, Patti Gallagher et Nora Pierce

 

Etats-Unis-N&B-(1955-1h03)

 

Une planète jumelle à la Terre est découverte un groupe d'astronautes est envoyé pour l'explorer.

 

Un très gros nanar ici, les dix, quinze premières minutes sont de vraies images d'archives qui astucieusement montées nous fait croire qu'il s'agit du film ! Le reste du temps nos héros vont faire face à des lézards géants bien kitsch. Le seul point positif est quand les personnages utilisent la bombe atomique pour détruire les monstres, l'un d'eux dit qu'ils ont apportés la civilisation à ce nouveau monde.

 

Critiques : Monstres, dinosaures et mondes perdus

The Beast of Hollow Mountain *** - Western de Edward Nassour et Ismael Rodriguez avec Guy Madison, Patricia Medina, Carlos Rivera et Mario Novarro

 

Etats-Unis/Mexique-(1956-1h20)-Titre français parfois utilisé La montagne mystérieuse

 

Un rancher américain s'est installé dans un petit ranch au Mexique près d'une montagne réputée maudite, il tombe amoureux d'une femme convoitée par le dirigeant local.

 

The Beast of Hollow Moutain est un film avec un budget un peu plus important que les précédents tourné en couleur et Cinémascope. Le film est avant tout un pur western avec un triangle amoureux pas du tout désagréable. Le monstre intervient dans le dernier quart d'heure, les auteurs insistent bien sur les pattes de la créatures vues en gros plan et sans doute animées par la production. Film sympathique qui se laisse voir.

 

 

Two Lost Worlds *** - Aventures de Norman Dawn avec James Arness, Kasey Rogers, Bill Kennedy, Gloria Petroff

 

Etats-Unis-(1951-1h01)

 

Attaqué par des pirates, un navire américain dépose en Australie le marin Kirk Hamilton pour panser ses blessures, celui ci ne tarde pas à tomber amoureux, mais la femme en question est enlevée par les mêmes pirates qui les déposent sur une île peuplée de dinosaures.

 

Two Lost Worlds est avant tout (comme The Beast of Hollow Moutain était un western) un film de flibustier avec attaques de pirates, combat naval etc. Ce n'est que dans la deuxième partie qu'apparaissent les monstres qui ne font pas grand chose pour mettre en danger nos héros. On a droit quand même à une jolie éruption volcanique pour un nanar mineur mais court et assez sympathique.

 

 

Le monde pétrifié *** -Aventures de Warren Jerry avec Robert Carradine, Phyillis Coates, Robert Clarke, Allen Winson

 

Etats-Unis-N&B-(1957-1h10)

 

Des plongeurs veulent établir un record de plongée dans un engin d'un genre nouveau, mais à la suite d'un incident, ils découvrent un monde de roches qui se situe entre la mer et la surface.

 

Encore un gros nanar où il n'y pas de monstres, la pieuvre géante de l'affiche vient d'un documentaire que l'on voir au début du film. Il faut bien sûr être très indulgent pour accepter tout ça mais l'ensemble contient un certain suspense pour savoir si les réscapés vont pouvoir regagner la surface où non. On peut s'étonner de la présence de John Carradine ici qui avouera par la suite qu'il n'avait pas jouer que dans des grands films !

Rédigé par Sid280

Publié dans #Ciné-Club

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article