Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Critique-Demolition Man (Marco Brambilla-1993) **** -10

20 Août 2014 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Flashbacks

Critique-Demolition Man (Marco Brambilla-1993)  ****  -10

Science Fiction de Marco Brambilla avec Sylvester Stallone, Wesley Snipes, Sandra Bullock, Nigel Hawthorne, Denis Leary, Rob Schneider, Benjamin Bratt et Jack Black

 

Etats-Unis-1h55

 

A la fin du 20ème siècle et bien qu'il ait arrêté un criminel dangereux, un policier est condamné à être cryogénisé à cause de méthodes trop expéditives, il est réveillé dans un futur aseptisé et non violent où le criminel qu'il a arrêté a réussit à s'échapper.

 

Demolition Man était à l'époque un peu la réponse de Stallone à Last Action Hero avec Schwarzenegger qui sortait en même temps. Si le film commence comme un pur Stallone avec des fusillades à tout va, il se poursuit sur le ton de la comédie.

 

Avec un futur où toute violence physique mais aussi verbale est prescrite, notre héros n'hésitera pas à prononcer pléthore de jurons pour notre plus grand plaisir, de plus ce futur censé être dénué de toute violence est une certaine critique de la société puisque les marginals qui n'ont pas accepté cet état de fait  se voient reléguer sous terre et hors la loi.

 

Mais c'est bien évidemment son duel avec le personnage de Wesley Snipes en chien fou dénué de tout sentiments qui est aussi un des atouts majeurs du film et qui constitue la partie spectaculaire de l'intrigue. Ce fut aussi un des premiers rôles de Sandra Bullock avant qu'elle ne fut découverte dans Speed. A noter enfin que Marco Brambilla tourna par la suite surtout pour la télévision notamment la série Stargate SG-1.

 

Relativement culte chez certains, Demolition Man est un réjouissant Stallone à ne pas prendre au sérieux sans oublier l'action qui est aussi au rendez-vous.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article