Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Sid280, Salles Obscures 2

Ciné-Angélique (Ariel Zeitoun-2013) ****

20 Décembre 2013 , Rédigé par Sid280 Publié dans #Séances Ciné

Ciné-Angélique (Ariel Zeitoun-2013)  ****

Aventures Historique de Ariel Zeitoun avec Nora Arnezeder, Gérard Lanvin, Tomer Sisley, Simon Abkarian, David Kross, Matthieu Boujenah et Matthieu Kassovitz

 

France-1h56

 

Sous le règne de Louis XIV, Angélique refuse de se donner au comte Joffrey de Peyrac à qui on lui a promis, mais elle va apprendre à l'aimer, cependant elle cache un terrible secret surpris dans son enfance qui pourrait compromettre des personnages importants.

 

Refaire un film de cape et d'épée de nos jours est plutôt considéré comme une gageure, à une époque où le genre est complètement tombé en désuétude, les dernières tentatives doivent remonter au Bossu de Philippe de Broca en 1997 et au Pacte des loups de Gans en 2000, s'attaquer à la figure d'Angélique encore plus.

 

Heroine d'une série de romans écrits par Anne et Serge Golon, l'aventurière fut portée à l'écran dans 5 films signés Bernard Borderie avec Michèle Mercier et Robert Hossein, 5 films multi rediffusés à la télévision, mais qui sont aujourd'hui un peu kitsch avec un érotisme sous jacent. C'est également curieux d'avoir confié la mise en scène à Ariel Zeitoun surtout connu pour ses comédies pas très fines et qui s'attaque ici aux gros budgets. Précédé d'un lynchage critique évident et prévisible, les cinéastes français n'ayant pas le droit de faire des films "à l'américaine", le résultat est assez séduisant et vaut mieux que sa réputation.

 

On passera sur la réalisation, la reconstitution et le visuel qui demeure assez inégal, mais le film contient un rythme certain du fait que l'on s'ennuie rarement, les scénaristes offrent une nouvelle relecture assez fidèle à l'histoire, remplie de rebondissements et de complots plutôt bien amenés, la grande scène d'amour entre Angélique et Joffrey de Peyrac n'est pas du tout ridicule et plutôt bien filmée ainsi que les acteurs qui s'en sortent avec les honneurs, le tout faisant même un petit clin d'oeil à la saga originale en utilisant le thème du film des années 60.

 

Nora Arnezeder découverte dans Faubourg 36 et qui a tourné quelques films aux Etats Unis, n'a pas à rougir de sa prestation et fait oublier Michèle Mercier, idem pour Gérard Lanvin et Simon Abkarian succède dignement à Jean Rochefort. Tout n'est pas parfait certes et tous les acteurs ne sont pas si bien dirigés que ça , on sent que le réalisateur n'est visiblement pas très à l'aise pour un genre qu'il n'a pas abordé, mais le résultat est donc tout à fait honorable et est loin une fois de plus de sa réputation.

 

Le final annonce une deuxième partie qui risque de ne pas voir le jour au vu des résultats visiblement catastrophiques au démarrage et c'est dommage, peut être n'était ce pas une bonne période pour sortir ce film ? Bref, je pense qu'il faut donner une chance à Angélique et surtout à un genre que l'on ne voit guère plus au cinéma, c'est un film où tout n'est pas réussit mais qui mérite donc amplement une tentative rien que pour se faire sa propre opinion.

 

 

A noter : Les 5 films de Bernard Borderie avec Michèle Mercier et Robert Hossein sont les suivants :

 

Angélique, Marquise des Anges (1964)

Merveilleuse Angélique (1965) dans lequel n'apparaît pas Robert Hossein.

Angelique et le Roy (1966)

Indomptable Angélique (1967)

Angélique et le sultan (1968)

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article